07 Aug

Sauvez chevaux roumains

Chevaux exploités en Roumanie, puis abattus

La plupart des chevaux en Roumanie sont utilisés pour le travail intense et le transport, en particulier dans les communautés rurales comme Galati. Malheureusement, ces chevaux sont souvent battus, maltraités et négligés par leurs propriétaires.

Ces chevaux sans défense sont soit abandonnés, soit tués pour leur viande lorsqu’ils deviennent blessés, malades ou vieux. On estime à un million le nombre de «chevaux de trait» en Roumanie. Il y a de années, l’Union européenne a clairement exigé que tous les chevaux soient identifiés et enregistrés, mais des milliers de chevaux ne sont jamais enregistrés pour pouvoir être vendus pour leur viande, ce qui est illégal en Roumanie.

Découverte d’une quantité de tombes

En 2013, les restes de centaines de chevaux ont été découverts par un journaliste local à l’extérieur de Galati, en Roumanie. L’enquête a montré que les chevaux ont été tués pour leur viande.

Dans le village de Smardan, les registres vétérinaires officiels indiquent que 200 chevaux ont disparu en 2008-2011.

AVERTISSEMENT: CONTENU GRAPHIQUE

Les chevaux blessés forcés de travailler durement

En Roumanie, les chevaux sont obligés de porter et de tirer des objets beaucoup trop lourds pour eux -et lorsqu’ils luttent, ils sont fouettés et battus sans merci.

AVERTISSEMENT: CONTENU GRAPHIQUE

La plupart des propriétaires de chevaux ne peuvent pas payer ou refusent de payer les factures vétérinaires de leurs chevaux blessés. Dans les deux scénarios, les propriétaires utilisent les chevaux jusqu’à leur mort.

Ils sont poussés à l’extrême – même lorsqu’ils sont gravement blessés – jusqu’à ce qu’ils meurent d’épuisement, de famine ou de maladie.

Les personnes qui peuvent se permettre de soigner leurs chevaux malades et blessés, préfèrent dépenser leur argent pour un «nouveau» cheval plus jeune qui sera également exploité.

Aucun animal ne mérite cet abus!

Ces chevaux ne doivent pas être oubliés. En lisant ces lignes, un cheval a été sacrifié au marché illégal de la viande.

Nous ne pouvons pas tous les sauver. Mais ensemble, nous pouvons essayer d’en sauver autant que possible.

Cependant, tous les propriétaires de chevaux ne sont pas ignorants!

“S’il vous plaît, ne laissez pas mon copain mourir!” cria Ion, un fermier local appauvri.

Il y a quelques années, Ion est venu nous demander de l’aide. Son cheval a été blessé et n’a jamais été soigné. La blessure du cheval s’est finalement transformée en une tumeur qui a atteint une taille anormale.

Ion vivait seul. Le cheval d’Ion l’a aidé à vivre une vie modeste. Quand Ion a expliqué la situation à notre personnel, il était en larmes. Il nous a suppliés de sauver son copain et de ne pas le laisser mourir.

AVERTISSEMENT: CONTENU GRAPHIQUE

“L’histoire d’Ion a quelque chose de spécial qui me fascine et me fait me sentir humble et respectueux. Il y a un drame qui ne peut pas être raconté avec des mots.

C’est difficile mais en même temps, émotif de voir des gens d’un certain âge, qui pourraient être un parent ou un proche parent de n’importe lequel d’entre nous… survivre dignement dans la misère et montrer une préoccupation majeure et sincère pour leur meilleur ami, qui est dans la plupart des cas, un animal: un chien, un chat… ou dans le cas d’Ion – un cheval.

Cela en dit long sur le lien des humains avec les animaux, mais aussi sur la nature de certains humains, la simplicité et la pureté d’une personne qui n’a pas grand-chose à offrir à part sa gentillesse et son amitié.

Ensemble, nous pouvons sauver ce cheval -Je le sais simplement parce que nous nous soucions de nous et parce que nous avons aidé tant d’animaux dans le passé. Ion compte sur vous, sur nous… et j’espère que je trouverai les mots justes pour mieux vous expliquer le drame de ces seniors et peut-être trouverons-nous un moyen d’apporter une aide constante à ces personnes véritablement concernées et soucieuses leurs animaux de compagnie, qui n’attendent plus grand-chose de leur vie et trouvent une vraie joie de voir leurs animaux de compagnie en bonne forme autour d’eux. “

— Dana Costin, Fondateur de ROLDA

Grâce à nos supporters, nous avons pu retirer la tumeur.
Ion et son cheval continuent de vivre ensemble.
Ils restent les meilleurs amis.

Faire un don par virement bancaire:

ARS (Association ROLDA Suisse)
Raiffeisen Moleson
1628 Vuadens
IBAN : CH4780808001254890198
CCP 17-237-8

Faire un don par cheque:

Association ROLDA Suisse (ARS)
c/o Michèle Pradervand-Mooser
Ch. de l’Azur 28
1090 La Croix (Lutry) VD