Patte mutilée d'un chien errant remplie d'asticots; jambe amputée

Sur le terrain d’une ancienne usine déserte à Galati, en Roumanie, un chien errant blessé lutte pour survivre.

Il erre autour de cette terre rocailleuse et poussiéreuse avec une patte mutilée. C’est une blessure macabre ouverte qui a été creusée par des asticots carnivores. Le chien ne peut que regarder et gémir pendant que ces larves se déplacent à l’intérieur de son entaille pourrie. Lécher sa patte mutilée est tout simplement trop douloureux.

De loin, on le voit se reposer à l’ombre, sous un arbre mourant. Nous sommes venus pour le sauver.

Nous prenons des pas discret pour notre approche, mais la terre caillouteuse alerte le chien solitaire. Il nous voit. Immédiatement, nous nous arrêtons. La dernière chose que nous voulons, c’est lui faire peur et le voir courir dans son état. Je sors un bol et le pose sur le sol. Je verse de l’eau pour qu’il puisse voir.
Le chien reste immobile.

Nous attendons patiemment qu’il agisse, mais il ne cesse de nous fixer. Je prends le bol et repars vers lui, avec précaution, mais il se lève et s’enfuit en traînant sa patte arrière.

Il est rapide, mais son équilibre est faible. Il se cache sous une voiture rouillée, haletant lourdement et gémissant de douleur. Nous nous sentons mal mais nous devons l’emmener chez le vétérinaire.

Je place le bol sous la voiture, près de lui, mais il s’enfuit. Nous le suivons, lentement.

Il veut traverser un ruisseau mais ne se sent pas en sécurité. Il tente alors de trouver un abri dans une bergerie, mais il est attaqué par des chiens de garde. Nous continuons d’espérer qu’il se fatiguera et que nous l’aiderons, mais ce n’est pas le cas. Nous sommes de plus en plus inquiets parce que nous savons qu’il souffre atrocement, mais nous ne voulons pas causer de blessures et de stress supplémentaires en le poursuivant.

Il retourne sur le terrain pour trouver une cachette sûre. Il gémit plus maintenant.

Nous ne pouvons pas continuer à lui faire subir cela. Je dis à mon partenaire d’utiliser le tranquillisant car il n’y a pas d’autre moyen de le sauver dans son état. Mon partenaire est d’accord.

Alors que le chien s’arrête et se demande où aller, nous le tranquillisons. C’est toujours notre dernier recours.

Notre vétérinaire examine le chien. Hormis la blessure horrible à sa patte, certains de ses os sont brisés. Il semble qu’il ait été heurté par une voiture. Après d’autres tests, notre vétérinaire détermine malheureusement que la jambe doit être amputée. La blessure est trop grave et il l’a eu depuis trop longtemps, probablement des semaines.
Nous avons le cœur brisé, mais nous comprenons.

AVERTISSEMENT: images graphiques

Le chien se réveille de l’anesthésie. Il a de beaux yeux bruns. Mon partenaire et moi avons décidé de l’appeler Rambo parce qu’il est si courageux et fort.

En caressant sa jambe amputée, je ne peux m’empêcher de pleurer. Combien de temps a-t-il souffert? Pourquoi ne pourrions-nous pas le trouver plus tôt? Peut-être aurions-nous pu sauver sa jambe. J’essuie mes larmes avant de dire au revoir car je ne veux pas l’inquiéter. Il a besoin de repos. J’embrasse son museau et le regarde dans les yeux. Je ne vois plus la peur. Je vois du soulagement et de la gratitude. C’est comme s’il disait: “Merci de m’avoir sauvé.”

Merci d’avoir pris le temps de lire l’histoire de Rambo. Comme toujours, nous comptons sur des donateurs compatissants comme vous pour nous aider à offrir à nos chiens de sauvetage la vie qu’ils méritent.

«A demain», dis-je. Je peux sentir des larmes fraîches gonfler dans mes yeux. Mais ce sont des larmes de bonheur.

Nous sommes extrêmement reconnaissants pour tout don que vous pouvez faire aujourd’hui pour soutenir Rambo pendant cette période difficile.